PAS DE PLACE POUR TOUT LE MONDE!

Publié le par CGT Voix du Nord

logo-filpaccgt2008.jpg

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

PAS DE PLACE POUR TOUT LE MONDE !

 

Ce mardi 11 octobre a eu lieu la première réunion de négociation sur l’avenir des employés, ouvriers et cadres de Nord Eclair. D’entrée le ton était donné et, froidement, la direction nous informait que quatre des douze salariés concernés seraient privés d’emploi. Oubliés les engagements de la direction, qui hier encore, leur assurait qu’il y avait « une place pour tout le monde » dans ce projet de rapprochement des trois titres VdN, NE et Direct Lille plus…

Ce projet est inacceptable !

D’abord, parce que toutes les catégories de salariés participent à l’élaboration de nos journaux, y compris les « non-journalistes », comme aime à les appeler le rédacteur en chef de la Voix du Nord. Les assistantes d’agences par exemple, participent pleinement à la vie des rédactions et enrichissent les contenus de nos journaux et de nos sites.

Ensuite, parce qu’il faut arrêter de nous faire croire que les journalistes qui nous disent déjà manquer de temps pour exercer pleinement leur métier pourront demain absorber toutes les nouvelles tâches qu’on veut leur donner : créer du son, des images, des vidéos, des nouveaux hebdos, écrire pour plusieurs titres et sur différents supports, enrichissements graphiques, etc.

Des emplois sont menacés à Nord Eclair et dans le groupe Voix du Nord, des professionnels qui avec ou sans formation pourraient parfaitement accomplir les nouveaux métiers créés par le développement numérique. Il y va du maintien de la qualité de nos journaux papiers et de nos futurs supports numériques. Il est temps que notre direction comprenne qu’un tel virage numérique ne se fera pas au rabais et que pour attirer des nouveaux clients et annonceurs, il nous faut des titres qui les attirent et ce, quelque soit le support.

Tous les salariés de Nord Eclair ont donc leur place dans ce projet. Les solutions de reclassement de ces 4 salariés ne manquent pas et nous n’accepteront pas une prime à la valise comme seul avenir.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article