MERCI A LA CGC ET A FORCE OUVRIERE !

Publié le par CGT Voix du Nord

COMMUNIQUÉ

 

A l’appel de notre organisation syndicale, l’ensemble des services de jour de la Pilaterie s’est mobilisé ce vendredi 11 Juin  devant le refus de la direction de revoir sa position, de respecter sa parole  et pour défendre les bas salaires. De nuit, les expéditionnaires, un rotativiste ainsi qu’une partie des services techniques se sont joints à cette mobilisation.

 

MERCI A LA CGC ET A FORCE OUVRIERE !

 

Malheureusement pour nous, la direction avait envoyé sa garde rapprochée, les cadres, emmenés par le délégué syndical CGC. Ils se sont mis aux expéditions pour remplacer les ouvriers qui eux, étaient grévistes (ceci devient une véritable habitude). Pour sa part, la direction a rappelé un CDD pour remplacer un rotativiste qui était lui aussi gréviste, ce qui est scandaleux et illégal !!! Enfin, une équipe de rotativistes (composée notamment de délégués FO) se mettait, en connaissance de cause, à sortir les journaux. Une autre équipe était même formée pour terminer le travail ce samedi en heures supplémentaires !!!.

Nous ne comprenons pas pourquoi un syndicat brise une grève qui concerne notamment les employés. Nous ne comprenons pas non plus pourquoi un syndicat, qui, à juste titre, refuse à un CDD rotativiste le remplacement d’un titulaire au pupitre (ce qui permettait le maintien d’une équipe Rotos de jour l’été dernier), CAUTIONNE le fait que l’encadrement fasse le travail des ouvriers.

Pour sa part, la direction a cherché à diviser en disant que dans les agences, les assistantes allaient passer au point 140 bientôt, et que si elles n’étaient pas contentes, elles n’avaient qu’à se manifester sans chercher à faire reposer le poids de cette grève sur une catégorie que sont les rotos. A cela nous avons répondu, que non seulement il ne fallait pas chercher à diviser mais que, en plus les bas salaires ne sont pas que dans les agences (employés Lille, Pilaterie, auxiliaires, commerciaux…), et que nous n’étions pas un syndicat corporatiste.

Sachez d’ores et déjà que nous n’en resterons pas là, et que cela pourrait même s’intensifier dans les semaines à venir, si la direction ne respectait pas sa parole et le droit de grève. Nous demandons également à notre direction d’appliquer les conventions collectives en matière d’augmentations salariales, nous sommes d’ailleurs prêt à les rencontrer s'ils le souhaitent afin d’en discuter.  

Les délégués CGT Métropole Nord qui défendront toujours l’intérêt de TOUS les salariés.

Le 14/06/2010

Publié dans Tous collèges

Commenter cet article