Lettre ouverte à M.Nozière représentant du groupe Rossel

Publié le par CGT Voix du Nord

À Monsieur NOZIÈRE, représentant du groupe Rossel.

Monsieur,

Nous nous félicitions du changement d’attitude de la direction du groupe Rossel.

En effet, il y a un an, il émettait des exigences exorbitantes s’agissant de centaines de suppressions d’emplois requises a priori dans le Pôle Cap en raison d’une dette du Groupe Hersant.

Que de chemin parcouru : la dette Hersant a disparu et le groupe Rossel ne procède plus par sommations mais par discussions.

Pour autant, menées sur le seul périmètre de l’Union de Reims, elles ne prennent pas la dimension du Pôle Cap.

Puisque négociation réelle il y a, l’emploi doit être traité sans départ contraint, et mesuré en fonction des besoins réels en qualifi cations et en volume sur l’ensemble des titres et sociétés dudit Pôle.

C’est dire que les syndicats représentatifs (SNJ, Filpac CGT, SNJ-CGT) se sont toujours déclarés disponibles à une négociation globale, qui porte sur l’avenir des titres et des sociétés, leur développement, qualifi cations adéquates et le nombre d’emplois nécéssaires sur l’ensemble des champs considérés.

Cap Régie, Libération Champagne, L’Est Eclair, L’Aisne Nouvelle forment avec L’Union de Reims un pôle non soluble dans le changement de propriétaire.

Négociation globale signifi e pour nous que l’ensemble des sociétés et titres doivent, par leurs représentants syndicaux représentatifs, siéger autour de la table.

  • PSE lancé à L’Union ;
  • 63 départs en clause de cession dans les rédactions ;
  • plus de 100 emplois menacés dans tous les autres secteurs du pôle. 

Après près de deux mois de discussions à L’Union, de nombreux points de blocages subsistent, voire, sont mis au jour lors des différentes réunions.

  • studio dessin ;
  • place du prémédia ; 
  • plan de charge et conditions de travail dans tous les services ; 
  • externalisation ; 
  • remplacements en CDI à la rédaction ;précisions sur les passerelles et reconversions dans la rédaction ;
  • véritables accords d’effectifs ; 
  • la disparition annoncé du service expédition de L’Est-Eclair (expéditionnaires/chauffeurs) ;
  • les conditions de départ pour les mesures d’âge et départs volontaires… 

Dans ce contexte nous réclamons une réunion globale ce vendredi 17 mai à 10 h 30.

Souhaitant vous revoir dans ce cadre, veuillez recevoir, Monsieur le PDG, l’expression de nos salutations syndicalistes.

Lettre ouverte

Publié dans FILPAC, ROSSEL