La troisième réunion de Négociation annuelle: Salaires : la vérité (si j’mens) sur les prix ? (communiqué Métropole Nord CGT- SNJ CGT, SNJ)

Publié le par CGT Voix du Nord

Jacques Hardoin a eu tort de s’inquiéter lorsque, dans son communiqué envoyé hier à tous les salariés, il craignait « la menace d’une politique de la chaise vide pour la Filpac CGT, le SNJ et le SNJ-CGT ». Nous étions bien là, cet après-midi à la table de négociation. C’est Jacques Hardoin qui était absent, retenu à Reims pour assister aux discussions concernant le rachat du groupe Hersant Média par Rossel. Avec cette conséquence : interdit pour les représentants de la direction de causer salaire sans lui. Raté : c’est bien de rémunérations dont nous avons tenu à parler. Et uniquement de cela.

Nous étions présents car nous manquions sérieusement d’éléments avant de parler salaires. Si les données économiques de l’entreprise devaient se révéler « indiscutables », ainsi que l’a affirmé Jacques Hardoin dans son communiqué, il convient qu’elles soient complètes et étayées. Notamment quand il s’agit de mélanger les résultats économiques et financiers 2011 de La Voix du Nord et de Nord éclair. Puisque c’est bien ce mélange qui a servi de fondement à l’établissement du tableau qui était joint au même communiqué d’hier. D’autant que, contrairement à ce qu’affirme le directeur général du groupe La Voix, ces données-là n’ont pas encore été confirmées par Secafi Alpha, l’expert comptable du comité d’entreprise. Il a été mandaté par les représentants des salariés au CE de Nord éclair mardi, pour l’examen des comptes au titre de l’exercice 2011. Ce sont donc les élus et délégués de La Voix du Nord et Nord éclair qui ont pris à chaque fois l’initiative de solliciter Secafi Alpha pour bénéficier d’un éclairage indiscutable sur les résultats de nos deux entreprises, contrairement à ce qu’affirme toujours Jacques Hardoin dans son communiqué, où il laisse entendre que c’est la direction qui a « suggéré aux partenaires sociaux de soumettre (ce fameux tableau) à leur expert »...

Avant que le groupe VdN se lance dans une politique de maîtrise des charges (gel des salaires et nonremplacement des partants pour l’essentiel), nous tenons à ce que d’autres pistes soient abordées : l’expert comptable pointe lui-même, dans un rapport adressé aux représentants du personnel, « l’absence de réaction forte à la situation, sinon une pression à la maîtrise des charges (masse salariale) »...

Face à un tableau tronqué à notre goût, nous avons formulé des questions présices aux représentants de la direction. Pour satisfaire ces demandes insistantes, la partie patronale s’est engagée à nous apporter des réponses adaptées au plus tard pour notre prochain rendez-vous salarial mercredi 20 juin. Dans l’intervalle, notre expert comptable aura pu obtenir lui également des informations plus complètes sur les données Voix du Nord et, plus encore, sur les résultats Nord éclair.

Ce n’est qu’à l’issue de cet apport d’informations indispensables que notre intersyndicale pourra adopter une position éclairée sur la politique salariale 2012. Pour autant, cela ne préjugera en rien de nos exigences en terme de rattrapage salarial au titre de l’année 2011.La troisième réunion de Négociation annuelle obligatoire (NAO) a encore manqué de données précises

Nous avons ont quitté la table de négociation avant la fin de la réunion. Non pas parce que les autres points ne nous intéressent pas (égalité hommes-femmes principalement). Mais parce que nous voulions aller au bout des discussions salariales avant de poursuivre sur d’autres sujets, ainsi que cela était convenu entre représentants de la direction et des syndicats au début de cette négociation.

 

Communiqué: NAO - 1er juin 2012 NAO - 1er juin 2012

Publié dans VDN