L'Union de Reims déménage dans des nouveaux bureaux (source France 3)

Publié le par CGT Voix du Nord

Le journal l'Union est en pleine mutation. Après son rachat par le groupe Belge Rossel, la restructuration annoncée est en cours. Elle se traduit par une baisse de l'effectif des salariés, mais aussi par un déménagement dans des bureaux plus spacieux, et un dépoussiérage de l'ancienne formule.
Après la place d'Erlon, où se situe toujours les locaux historiques de l'Union de Reims, et le grand immeuble de la rue de Talleyrand dans le centre ville, l'Union de Reims change d'adresse. Le journal s'installe dans le quartier Clairmarais : le nouveau quartier d'affaires de Reims, où les nouveaux immeubles ont poussé comme des champignons depuis l'avènement du TGV est dans la capitale des Sacres. Ici, les uns à côté des autres et à deux pas de la gare et du centre ville, des hôtels, des banques, des mutuelles, des institutions comme l'INSEE ou Météo France, ont pignon sur rue.
Signe des temps, c'est au dessus d'une salle de sport dernier cri, que l'Union de Reims est donc entrain d'investir pas moins de 2.000 mètres carrés de bureaux flambants neufs. Un étage de 1.000 mètres carrés pour la rédaction. Un autre, tout en haut, pour le siège (services administratif, direction, gestion, comptabilité).
Tandis que les ouvriers mettent la main aux derniers travaux, entre cartons encore pleins et peinture fraîche, quelques journalistes dont Antoine Pardessus, Catherine Frey, Hervé Chabaud, pour les plus connus, ont déjà pris possession de leur nouveau domaine.D'autres, en attendant la fin des travaux, ont émigré vers la Zone Industrielle de Saint-Brice-Courcelles où le journal est imprimé.
L'Union de Reims, c'est aussi 15 agences réparties dans la région. Et désormais, il n'y a plus de secrétaires de rédaction. Avec le passage au tout numérique, informatique oblige, les journalistes où qu'ils soient font dorénavant eux-même la mise en page.
La locale de Reims est basée dans le quartier Clairmarais, tout comme le service reportage, informations générales, France-Monde, le service des Sports pour lequel travaillent onze journalistes, et le service WEB (5 journalistes) qui diffuse l'information sur internet.
Le site internet de L'Union, créé en 2006, vient d'effectuer sa mue. Il enregistre 10 millions de pages vues par mois, et 1,8 millions de visiteurs par mois (ceux qui viennent partager et commenter les articles). Nouveauté de ce service : un journal en format PDF à télécharger (que l'on peut  feuilleter virtuellement), gratuit, mais qui deviendra payant d'ici quelques jours.
Quant à la nouvelle maquette du journal, elle offrira plus de lisibilité, plus de couleur, plus de photos. Déjà quelques changements ont été opérés mais ce n'est qu'un début. La mue de l'Union est loin d'être terminée.
A noter : Quarante deux journalistes ont quitté le navire (sur un effectif global de 130). D'autres encore ont annoncé leur intention de s'en aller. Un réajustement sera donc nécessaire, pour arriver au chiffre fixé par la nouvelle direction de 121 journalistes.


Publié dans Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :