4ème réunion de la commission de suivi CCI (communiqué Intersyndicale SNJ-SNJ CGT-Métropole Nord CGT)

Publié le par CGT Voix du Nord

Communiqué: 4e réunion de la commission de suivi - 19 décembre 2012

Arras et Saint-Pol basculent, La Tossée (Roubaix-Tourcoing) isolée mais bruyante : comme pour un emménagement, l’intersyndicale émet (plus que) des réserves. La quatrième commission de suivi s’est tenue à La Tossée, l’immeuble de la zone de L’Union qui accueille les équipes Voix du Nord et Nord éclair de Roubaix - Tourcoing.
Le directeur de la rédaction, le responsable des ressources humaines et le rédacteur en chef de Nord éclair ont pu constater les conditions de travail des 44 journalistes et des 5 assistantes (à terme) qui y oeuvreront. Sécurité, bruit, manque de chauffage, mobilier vétuste, éclairage, places de parking… On ne peut pas parler d’une réussite… Des débuts de réponse ont été abordés mardi après-midi lors de la 4e réunion de la commission de suivi, ainsi qu’à la DP de ce mercredi matin (voir nos comptes rendus respectifs). Nous attendons de voir…

 

Basculements : concernant les basculements d’Arras, Douai et Saint-Pol, Jean-Michel Bretonnier se déclare
«très satisfait ». « Les choses continuent à bien se passer, a-t-il poursuivi. Je serai tranquille quand on aura tous basculé. On n’a pas eu d’incident majeur, on n’a pas eu à revenir sur Hermès. Je suis satisfait de la capacité des équipes à s’approprier l’outil avec une facilité surprenante. On le doit à la qualité des équipes ainsi qu’à la qualité des formations.»

 

Une charge de travail incompressible

 

Les représentants du personnel (SNJ, SNJ-CGT, CFDT et Métropole Nord – Filpac-CGT) ont pour leur part dressé un état des lieux plus nuancé. Parce que quand bien même l’outil a été approprié avec « une facilité surprenante», le constat d’une charge de travail incompressible est probant pour toutes et tous : nous travaillerons plus sous NewsGate et le logiciel danois ne permet pas (pour l’instant du moins) de réduire la charge de travail que nous connaissions sous Hermès.
Une promesse que la direction a pourtant écrite dans l’accord… Nous ne sommes pas plus au point sur le plan technique : si nous n’avons pas connu les désastreuses déconvenues des confrères belges de Sudpresse, un plantage informatique a quand même immobilisé l’information VDN le dernier mercredi de novembre pendant presque deux heures…

Et deux autres coupures de réseau ont pénalisé Arras, qui a dû longuement patienter avant de pouvoir réutiliser Newsgate. Voilà de quoi alerter et inciter à la prudence. L’heure de vérité des basculements n’interviendra que courant 2013, d’autant qu’un autre bogue informatique de taille est constaté, qui pénalise essentiellement le service multimédia : le dysfonctionnement global de Wally, qui entraîne des lenteurs d’exécution insupportables. Par ailleurs, sur le plan du contenu, nous avons constaté à Arras que l’accent était mis à l’excès sur la parution préalable (et à l’identique) sur le web, avec un exemple de parution d’article développé avec photos quarante-huit heures avant sa publication dans l’édition papier. Voilà qui ne correspond pas aux accords, qui stipulent bien que le développement numérique ne s’effectuera pas au détriment du papier, mais que celui-ci gardera la priorité. Les exemples relevés montrent dès ces premiers basculements la nécessité de définir encore plus précisément la complémentarité entre le web et le papier.

A La Tossée, le rédacteur en chef en est convenu. Il a indiqué que plusieurs observations avaient été couchées sur le papier et qu’il transmettrait, dans les mois à venir, les règles à observer en la matière, afin de conserver une cohérence à nos éditions.

CLP : il n’y a pas que les journalistes dans la vie, et les correspondants locaux de presse subissent eux aussi les basculements d’Hermès vers NewsGate : le logiciel maison provoque parfois de tels ralentissements pour envoyer les photos que nos CLP pensent qu’il y a « plantage » et renvoient systématiquement.
Ce qui ne facilite pas, vous en conviendrez, le travail au quotidien des assistantes et des journalistes...

Smartphones : 10 euros par mois pour avoir un iPhone 4S et pour faire des vidéos. La direction a arrêté la négociation avec l’opérateur SFR, sans que les organisations syndicales aient été consultées. Il nous reste à discuter de tout cela avec le directeur de la rédaction mais n’oublions pas qu’il s’agit d’accepter de payer un outil de travail. Heureusement, tout cela reste basé sur le volontariat… Et, heureusement, les règles concernant la séparation entre vies professionnelle et privée feront bien l’objet d’une réunion spécifique et de réelles discussions. Nous les espérions lundi, elles auront lieu en début d’année.

Voix du Nord – Nord éclair : vos congés sont nos congés : fusionner deux rédactions n’est pas chose aisée. Nous avons évoqué les prises de congés lors de 4e réunion de la commission de suivi et Jean-Michel Bretonnier a découvert que nos RFH n’étaient pas les fêtes légales de Nord éclair. Il a été demandé à Jean-René Lore de mettre tout cela à l’équerre.

Publié dans VDN