Soutenir la reprise de Paris Normandie !

Publié le par CGT Voix du Nord

L’actionnaire actuel, Xavier Ellie, après avoir licencié 31 personnes avant l’été 2016, met l’entreprise en redressement judiciaire. Il se sert de cette aubaine pour liquider une nouvelle fois une trentaine d’emplois dont tous les salariés issus de la technique dans les secteurs éditoriaux et l’ensemble de l’informatique au profit de la sous-traitance.

L’actionnaire majoritaire est dans la surenchère de destructions d’emplois alors que l’entreprise présente un EBE positif et n’a pas de problème de trésorerie.

Une nouvelle fois, Paris Normandie est au cœur de tractations menées par le groupe Rossel (Cliquez sur ce lien pour lire l’historique du conflit de 2012).

Le groupe Belge, au fait de la situation positive de Paris Normandie, tente aussi de profiter de l’aubaine pour se porter acquéreur devant le tribunal de commerce en proposant un plan de licenciements d’une quarantaine de personnes dont 13 imprimeurs.

Les salariés après avoir vécu les épisodes Hersant, Hersant Rossel en 2012, se déclarent auprès du Tribunal de Commerce, acquéreur de leurs titres sous forme d’une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC - cliquez sur ce lien pour obtenir des renseignements sur les SCIC).

Ils veulent rompre ainsi avec l’actionnariat traditionnel, unique, hégémonique, qui n’en a que faire du pluralisme et fait reposer sur la communauté sa voracité financière en envoyant nombre de salariés à Pôle Emploi.

Les salariés de Paris Normandie, appuyés par la Filpac, ont besoin également de toute la solidarité de la profession.

Il est donc fait appel à une solidarité financière de l’ensemble des salariés, syndicats, lecteurs, anonymes pour constituer le capital de reprise de la future SCIC. Cliquez ici pour obtenir le formulaire

La constitution de ce capital permettra de défendre le dossier de reprise des salariés déposée au Tribunal de Commerce et qui sera défendue le 26 janvier 2016.

A cette occasion, nous vous demandons de vous mobiliser pour être présents lors de l’audience pour soutenir notre démarche. L’audience se tiendra à :

Le 26 janvier 2017 
14 heures au Tribunal de Commerce de Rouen, 
rendez-vous devant le Théâtre des Arts.

L’enjeu est important pour les salariés de Paris Normandie mais bien au-delà pour la défense du pluralisme de la presse et une conception économique et sociale de gestion d’une entreprise de presse.

Paris Normandie est un titre historique de la Presse quotidienne (Cliquez sur ce lien pour obtenir l’histoire du titre Paris Normandie de 1762 à nos jours, le Syndicat du Livre de Rouen et de la région havraise défendra, encore une fois, tous les titres de cette entreprise face aux dépeceurs de la profession dont le groupe Rossel fait parti.

Soutenir la reprise de Paris Normandie !

Publié dans FILPAC