Grande braderie à La Voix du Nord (communiqué intersyndicale)

Publié le par CGT Voix du Nord

Grande braderie à La Voix du Nord (communiqué intersyndicale)

Le 3 février à 17 heures, les salariés sont conviés à l’inauguration des locaux rénovés du siège. Ouvrez bien les yeux, des agents immobiliers se seront peut-être glissés parmi les invités. Pour y faire des affaires.

Sachez que les espaces « ouverts afin d’optimiser la communication des équipes et le confort des salariés » comme nous le promettait la direction, au lancement des travaux en 2012, sont à vendre. Pour nous être ensuite loués par le nouveau propriétaire.

Eh oui, nos actionnaires ne sont pas des philanthropes. Lors du conseil d’administration du 22 janvier, ils ont donné leur feu vert. Ne voudraient-ils pas faire un peu de cash ? Mais alors juste un peu.

Qui veut du bâtiment à pignon à pas de moineaux couronné de trois grâces, la Flandre, l’Artois, et le Hainaut, œuvre du sculpteur Raymond Couvègnes ? Qui en veut du bâtiment construit par L’Echo du Nord, commencé en juillet 1936, achevé à la fin de la Seconde Guerre mondiale ?

La Grand’Place sans La Voix du Nord c’est la place du Trocadéro sans le palais de Chaillot, l’avenue des Champs-Elysées sans l’Arc de triomphe de l’Etoile… C’est une autre Voix du Nord, dépouillée de son patrimoine mais toujours cheval de trait du développement de Rossel en France. Pas celui de la Voix du Nord que les salariés appellent de leurs vœux.

 

Publié dans VDN

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :