Rossel se lance dans l’événement sportif (source le soir)

Publié le par CGT Voix du Nord

Avec la création de Zelos Events, le groupe entend se diversifier.

 

Une source de diversification. C’est en ces termes que Bernard Marchant, CEO du groupe Rossel, éditeur du Soir, qualifie la création de Zelos Events, en partenariat avec Zelos SA, société déjà active dans l’événementiel sportif depuis 2012. « Le Soir a attiré plus de 10.000 personnes avec des événements ou débats organisés au moment des élections. Il y a une vraie demande pour ces événements, pour lesquels il y a par ailleurs un vrai intérêt journalistique », explique Bernard Marchant. L’actualité, mais aussi l’emploi, la formation et le sport : ce sont les quatre segments sur lesquels Rossel entend désormais concentrer ses forces à l’avenir en matière d’organisation de conférences, d’événements spéciaux et de débats.

«  Des salons comme Talentum ou Batibouw marchent très bien et sont rentables. Dans le domaine sportif, de la gestion d’événements à la communication, il y a également une place à développer pour Zelos Events.  »

Vers de l’activation sportive

Active sur le marché depuis plus de deux ans, Zelos, dont le CEO est Freddy Tacheny (ancien directeur général de RTL), a déjà à son actif des événements tels que le « Festival de la Moto » à Mons, la « Stabilo Light Run » à Louvain-la-Neuve, la « Military Run » au Camp militaire de Marche-en-Famenne, le « Black Mountain Enduro Day » de Binche, la « Fête du Vélo », le « Youngtimers Rally » et « Martin’s Hotel Golf Tournement ».

«  On n’organisera jamais de tournoi de tennis où l’on essaierait d’attirer Roger Federer. Notre benchmark absolu, ce sont les 20 km de Bruxelles. Notre volonté est de rentrer dans ce que j’appelle l’activation sportive, de faire participer aux sports qui auront notre attention, comme le vélo, le running, le trekking, les trails, etc. mais aussi de contribuer au développement du sport dans les écoles et universités.  »