Communiqué de soutien de la Voix du Nord et du pole CAP aux salariés du groupe Nice Matin

Publié le par CGT Voix du Nord

Les délégués FILPAC CGT de La Voix du Nord et du Pôle CAP se sont réunis ce jour au siège de la Fédération à Montreuil, en présence des délégués FILPAC du Groupe Nice-Matin.
 
Ils ont échangé sur la situation des entreprises du groupe et de leurs salariés.
Le redressement judiciaire qu’ils subissent s’accompagne d’une valse des repreneurs potentiels.
 
Un constat unanime s’est dégagé de cette rencontre : ce sont les salariés du Groupe Nice-Matin quelque soit leur secteur d’activité qui vont payer la facture du rachat et ça quelque soit le repreneur.
 
Les hommes et les femmes qui font la vie du Groupe Nice-Matin n’entendent pas faire les frais de plans de restructuration aussi divers que variés mais qui ont tous la même finalité, comme celui-de Rossel, une suppression de plusieurs centaines d’emplois.
 
Le spectre des filialisations et autres externalisations n’est pas à exclure non plus avec là aussi les conséquences que l’on peut imaginer.
 
Les délégués FILPAC CGT des titres Rossel France réunis ce jour feront jouer toutes les solidarités nécessaires pour garantir l’emploi et l’avenir des journaux et entités du Groupe Nice-Matin.
 
D’ores et déjà les délégués présents prennent date pour une prochaine assemblée générale de tous les délégués FILPAC de la presse quotidienne.
 
Montreuil, le 29 septembre 2014

 

Publié dans VDN